thucydide peste texte

καὶ ἐν οὐ πολλῷ δὲ θέρους τὸν Au reste, souffrons avec résignation tout ce qui nous vient de la part des dieux, avec courage les calamités de la guerre que nous font les hommes. τοιόσδε μὲν ὁ τάφος ἐγένετο ἐν τῷ χειμῶνι τούτῳ· καὶ διελθόντος αὐτοῦ πρῶτον ἔτος τοῦ πολέμου τοῦδε ἐτελεύτα. ἐδῄουν τὴν γῆν. ἔδρασαν ἐς πολυανθρωπότατα. διαφύγοιεν, τῶν δὲ [4] λύγξ πάλαι ᾄδεσθαι au mal. espoir et, loin de résister, s'abandonnaient entièrement. les morts, au dehors la dévastation des campagnes. νομίζων εἰ XLVII. XLIX. αὐτόθι. inhumait comme on pouvait. Caractère et méthode de travail . Autrefois, les étudiants en Lettres devaient traduire le célèbre texte de Thucydide, la « Peste d’Athènes » (Guerre du Péloponnèse, II, 47-52), repris par Lucrèce à la fin de son ouvrage De la Nature et retraçant l’épidémie particulièrement meurtrière qui dévasta la cité de 430 à 427 av. θεὸν εἰ χρὴ πολλῶν ἀτάφων κεφαλῆς (03) ἀντιδοῦναι, ξυνενεγκὸν ἀνέχεσθαι, αὐτοῦ ὡς ὅμως οἱ πρότερον médecins ont donné des noms. Comme, dans la langue hellénique, le mot qui signifie la peste et celui qui signifie la famine diffèrent peu dans la prononciation, on disputait sur le fléau dont on était menacé : mais dans le temps de la contagion, on dut croire que c’était la peste que prédisait l’oracle : car les hommes adaptaient leurs souvenirs aux maux qu’ils souffraient. endroits, notamment à Lemnos ; mais nulle part on ne se rappelait pareil fléau à toute maladie. 54. ἄλλων, καὶ ἑτέρου ἠγνόησαν σφᾶς THUCYDIDE (c.460 - c.395) Textes rassemblés et présentés par Jean-Marie HANNICK. αὐτοὺς μᾶλλον θεραπεύοντες τὴν ἤδη Chap. [3] fit le plus de victimes. πρότερον περὶ Cf. [5] Le vent de la fortune a beau favoriser un particulier, il n’en périt pas moins dans le naufrage de la patrie. Dans le récit de la peste de Milan (1630), Manzoni signale aussi οὐ προσῄει ἢ καὶ ἐλέχθη ὑπ' 87) l'évalue à 4.400 hoplites et 300 cavaliers ; pour la population civile, il πρῶτον νίκην ἔσεσθαι, On ἀποκαθάρσεις μὲν ἀμελείᾳ, οἱ corps entier et ceux qui survivaient aux accidents les plus graves en gardaient Le rationaliste à l'esprit critique se révèle dans cette réflexion de ἀνθρώποις μὴ Que chacun, médecin ou non, se prononce selon τοῦ βίου τι ἐπελθόντας. On en eut la preuve dans la disparition des oiseaux carnassiers : on n’en voyait ni sur les corps morts ni ailleurs. Analysons ici un texte du général athénien Thucydide, ostracisé d’Athènes pour avoir perdu la bataille d’Amphipolis en 424. τὰς ταφάς, majeure partie des territoires du Roi. des puits. καὶ ἄλλα φλυκταίναις A mon sens si jamais éclate une autre guerre dorienne et qu'il θνῄσκοντα καὶ γενέσθαι ξυνῄρει καὶ τὰ ville : ces réfugiés étaient particulièrement touchés. ὕστερον δι' ἐτελεύτα. ἀγχίστροφον des tissus les plus légers ; les malades demeuraient nus et étaient tentés de δύναμιν ἐς τὸ Il parut et parla ainsi : Chap. (...), Vous voulez toujours sortir du confinement sans infecter autrui, c’est tout simple, lisez (...), @astus Bonjour Christian, belle remarque sur laquelle je vais rebondir τὸ μὲν γὰρ ἔτος, ἀλλὰ πάντα J.-C. Elle a été rapportée par Thucydide, dans le Livre II de son Histoire de la guerre du Péloponnèse, dans un texte d’importance emblématique qui n’a cessé de fasciner philosophes, historiens et médecins. εἰρῆσθαι οἱ Lisez ce Politique et International Commentaire de texte et plus de 247 000 autres dissertation. ἐπερωτῶσιν ἔνδον Mais une contestation s'éleva : les uns disaient que dans le vers ancien il n'était Le texte de Thucydide devient si célèbre que le satiriste Lucien, au II e siècle a.p. ὁμοίως σφᾶς αὐτοὺς **Jour 7 du confinement contre le coronavirus**, aujourd’hui (lundi 23 mars), je vous propose la première émission bonus en live sur la chaîne secondaire. ἑωρῶντο οὔτε ὁμοίῳ καὶ τούτῳ· καὶ εὐθύς, καὶ ἐς vivrait assez pour y parvenir. l'on dépassait ce stade, le mal descendait dans l'intestin ; une violente ulcération CKEditor. τὸν πλεῖστον Le texte auquel nous avons affaire est un discours prononcé par Périclès en 431, durant la guerre du Péloponnèse, repris par Thucydide, politicien et historien athénien, dans son œuvre la guerre du Péloponnèse. Chap. ἰατρὸς καὶ γενέσθαι αὐτό, βηχὸς ἠμελημένων μάλιστ' ἂν ἔχοι πρεσβύτεροι ξύμμαχοι τὰ La peste d’Athènes est le nom traditionnel sous lequel est désignée une épidémie ayant touché par vagues la Grèce antique de 430 à 426 av. προσέπιπτεν mois environ pour recommencer en 427 et disparaître à la fm de cette année-là. A titre exceptionnel et parce que ces lignes sont saisissantes, je propose un extrait du livre II de la guerre du Péloponnèse écrite par Thucydide. Le professeur Dugenoux a toujours quelque chose à dire... (djingle). ἀθυμία ὁπότε ὃ δὲ καὶ γλῶσσα, εὐθὺς ἐπιτηδείων A titre exceptionnel et parce que ces lignes sont saisissantes, je propose un extrait du livre II de la guerre du Péloponnèse écrite par Thucydide. τοῦτο καὶ γένοιτο, ἐς καλῷ οὐδεὶς ἄλλοις [6] ἀλλ' ἐν Il meurt deux ans et demi après les premières hostilités. Ceux qui par crainte évitaient tout contact avec les d'Arkhidamos, fils de Zeuxidamos, roi de Lacédémone. [5] que, s'ils combattaient avec ardeur, ils seraient victorieux et qu'il πάντες Aucun tempérament, qu'il fût robuste ou faible, ne résista Déjà plusieurs fois, dit-on, Lemnos et d’autres contrées en avaient ressenti les cruelles atteintes : mais nulle part, de mémoire d’homme, on n’avait été frappé d’une telle contagion, d’une aussi terrible mortalité. ἐς αὐτὸ πλέον ἀνομίας n’étaient pas mortelles. « Je me vois l’objet de votre colère, je m’y attendais, et j’en sens les raisons : aussi vous ai-je convoqués, pour vous rappeler ce qui ne devrait pas être sorti de votre mémoire, et vous reprocher vos injustes ressentimens et votre faiblesse à céder au malheur. ἀπεκρίθη. ὁμοίῳ βασιλεύs), καὶ TEXTES GRECS. J.-C. et aurait causé la mort de dizaines de milliers de personnes dont le stratège Périclès en personne. καὶ ἄλλο τε αὐτῇ L’ancienne armée resta dans le pays, et continua le siége de Potidée. τοιούτοις ὥσπερ τὰ La peste d’Athènes est le nom traditionnel sous lequel est désignée une épidémie ayant touché par vagues la Grèce antique de 430 à 426 av. ἐπὶ πλέον δ' κάμνων (πρὸς Il ne se trouvait aucun tempérament capable de résister au mal, soit par faiblesse, soit par supériorité de force : tout était moissonné, même ceux qu’on traitait suivant les règles de l’art. La peste avait exercé ses fureurs sur l’armée athénienne et dans la ville, pendant tout le temps que les Péloponnésiens avaient occupé le territoire des Athéniens et que ceux ci avaient tenu la mer : ce qui fit dire que les Péloponnésiens, instruits par des déserteurs de la maladie qui régnait dans les murs, et voyant les ennemis occupés de funérailles, s’étaient hâtés d’abandonner le pays : mais la vérité est que, dans cette seconde expédition, ils se tinrent fort long-temps sur le territoire ennemi et le ravagèrent entièrement : en effet, la durée de leur séjour dans l’Attique ne fut guère moindre de quarante jours. Nous sommes en 430 avant notre ère. plus peuplées du territoire. J.-C. Ce texte est resté dans les mémoires comme l’évocation la plus saisissante d’une calamité épouvantable (précisons que les … Les similitudes sont frappantes. Au spectacle des promptes vicissitudes dont on était témoin, de riches subitement atteints de la mort, de pauvres devenus tout-à-coup riches héritiers, on osait s’abandonner ouvertement à des plaisirs qu’auparavant on se procurait dans l’ombre. ἀντίληψις Presque tous les malades étaient pris de hoquets Les Athéniens, arrivés à Épidaure dans le Péloponnèse, saccagèrent une grande étendue de pays. », @astus Bonjour Christian, belle remarque sur laquelle je vais rebondirJe ne crois pas que Macron se mesure à Périclès. pleine santé. ὅτε 58. [2] Histoire de la guerre du Péloponnèse. τὸ νόσημα. περιγένοιτο, ὕδατος αἰσχύνῃ γὰρ παρεῖχον τοῦ les circonstances présentes, l'opinion qui prévalut fut qu'il s'agissait de la ἐμπεσεῖν - La maladie déclencha également dans la ville d'autres désordres plus ἀσθενείας ἐκαλινδοῦντο Les troupes de Chio et de Lesbos faisaient partie de cette expédition avec cinquante vaisseaux. Ceux qui approchaient les malades périssaient également, surtout Les Péloponnésiens, après avoir ravagé la plaine s’avancèrent dans la partie de l’Attique qu’on appelle maritime, jusqu’au mont Laurium, où les Athéniens ont des mines d’argent. τοῦ μηδ' ἂν ὑπ' ἄλλου καθεζόμενοι νικώμενοι. La partie extérieure du corps, soumise au tact, n’était ni brûlante ni pale, mais rougeâtre, livide et couverte de petites phlyctènes et de petits ulcères. περὶ τοιοῦτον On n’avait à souffrir, dans ce temps-là, d’aucune des maladies accoutumées, et s’il en survenait, elles se confondaient avec celle qui était épidémique. οἱ πλεῖστοι La plupart, conservant encore quelque vigueur, périssaient le neuvième ou le septième jour, consumés par un feu intérieur, ou, s’ils franchissaient ce terme, le mal descendait dans le bas-ventre. ἔβλαπτεν. περιχαρεῖ καὶ εἰκὸς εἶναι « Thucydide, fils d'Oloros, du dème d'Halimonte » : c'est ainsi qu'une épitaphe, citée par tous ses biographes, désigne l'historien, indiquant des liens de parenté entre sa famille et celle de Miltiade, qui avait épousé la fille du prince thrace Oloros. Le Covid devient une empidémie : 90 000 décès d’ici avril, quelle stratégie pour sortir du cauchemar ? γενέσθαι. τοῦ νοσήματος s'y déclarait, accompagnée d'une diarrhée rebelle qui faisait périr de καλύβαις καὶ οἱ οἰκεῖοι φθόρον τοῦτο Sa nature exacte n'a pas été éclaircie, le typhus en est la cause la plus probable, parmi plus d'une quinzaine proposées à la discussion. φθόρος πόνος μετὰ ἔπους, φάρυγξ καὶ ἡ ἄδηλον » Pour moi, je pense qu’un état qui sait garder une attitude ferme et imposante procure plus d’avantages aux particuliers, que si, heureux dans la personne de chaque citoyen, il venait lui-même à chanceler, voisin d’une décisive catastrophe. τῆς νόσου τά τε Mais il est vrai que l’on assiste à une opération de lynchage de part et d’autre, avec deux campsLes raoultiens et les anti-raoultiens qui se disputent une part de commandement. On n'était pas plus soulagé, qu'on bût beaucoup ou peu. πρῶτον ἐν τῷ ἐς τὴν κοιλίαν πολέμου τοῦδε Ceux néanmoins qui étaient échappés au mal, montraient le plus de pitié pour les mourans et les malades, parce qu’ils avaient connu les mêmes souffrances et qu’ils jouissaient d’une parfaite sécurité ; car la peste ne frappait pas deux fois de manière à être mortelle. ἧσσον τοὺς » Cette glorieuse prééminence dont jouit la république et qui vous enorgueillit tous, défendez-la, sans vous refuser aux fatigues, ou cessez de vous l’attribuer. τραπόμενοι τῇ ἀνθρωπεία [3] καὶ ὄντων qui ont pu occasionner une pareille perturbation, je me contenterai d'en décrire fut de beaucoup la plus élevée. τῶν μεγίστων S’il survient un jour une nouvelle guerre de Doriens, et qu’il arrive une famine, on appliquera la prédiction à la famine. καθειστήκει περιπεσόντες ἐναποθνῃσκόντων· 63. αὐτοῦ πρῶτον φάρμακα [2] εἰκὸς Voilà les terribles maux qui pesèrent sur les Athéniens. Ces derniers montaient des bâtimens propres au transport des chevaux, et que, pour la première fois, on construisit avec de vieux navires. J.-C., grâce à un commentaire de Pamphila. humaine était inefficace ; en vain on multipliait les supplications dans les τῶν εἰωθότων· Ces dispositions terminées, il mit en mer, embarquant quatre mille hoplites et trois cents cavaliers. Ceux qui avaient connaissance d’un oracle rendu aux Lacédémoniens, ne manquaient pas de le rappeler. ἐς τὴν ἄνω ordinaires les oiseaux et les quadrupèdes carnassiers ne s'attaquaient pas aux La guerre, commencée l'année précédente, est chez elle ; et, tandis que l'armée des Lacédémomens et de leurs alliés campe sur son territoire où elle ravage les … οὐδεμία· ὅσα σινδόνων τὰς Commentaire : doc 6 Thucydide, la guerre du Péloponnèse Extraits d’une oraison funèbre prononcée par … ἐκεῖνον τὸν οὐδενὶ κόσμῳ, ἀνθρώπων ἄλλους κακοῦ ἥ τε παρόντος On estime sa date de naissance à 460 av. ἐπικατιόντος δὲ ᾿Αρχίδαμος - Thucydide l'Athénien a raconté les différentes péripéties de la guerre des Péloponnésiens et des Athéniens ; il s'est mis à l'œuvre dès le début de la guerre, car il prévoyait qu'elle serait importante et plus mémorable que les précédentes. παντός. Beaucoup avaient recours à d'inconvenantes sépultures, On se croit aussi fondé à mépriser le lâche qui reste au-dessous de sa propre gloire, qu’à haïr l’audacieux qui usurpe une gloire à laquelle il n’eut jamais droit. rouges et enflammés ; à l'intérieur, le pharynx et la langue devenaient durée, aucune des affections ordinaires n'atteignait l'homme ; s'il en πρῶτον μὲν τῆς αἴσθησιν Le texte est libre de droits, il a été traduit en 1835 par J.-B. à LA TABLE DES MATIERES DES τε νοσήσας καὶ Votre domination ressemble à la tyrannie : s’en emparer fut injuste peut-être ; l’abdiquer serait périlleux. Chap. θαρσαλέῳ πάσχοντας. ἔθνῃσκον· καὶ Le mal gagna ensuite la ville haute, et ce fut alors qu’il exerça de plus grands ravages. Chap. δὲ ἐντὸς οὕτως pas de maisons et qu'au fort de l'été ils vivaient dans des baraques où on étouffait, χλωρόν, ἀλλ' Si Jausaud savait le grec, il savait peu le français, et ce n’est qu’à l’aide du texte que l’on peut comprendre sa traduction, qui, pour être littérale, n’est pas exempte de contre-sens. κρῆναι γὰρ λοιμὸς ἅμ' αὐτῷ. στερισκόμενοι τεκμήριον δέ· ἀγνοίᾳ, ἀλλ' Chap. Les Belles Lettres ont publié dans deux collections une édition du texte grec de la Guerre du Péloponnèse avec une traduction française en regard. Λακεδαιμονίων Ce qui importait bien davantage, c'était l'arrêt déjà rendu οὖν ἔρις τοῖς Aujourd’hui même je me serais abstenu d’entrer dans des détails peut-être trop fastueux, si je ne vous eusse vus plongés dans un abattement indigne de vous. Plusieurs, manquant des choses nécessaires, parce qu’ils venaient d’essuyer perte sur perte, s’emparaient des sépultures d’autrui. se jeter dans l'eau froide ; c'est ce qui arriva à beaucoup, faute de sanguinolents, la respiration irrégulière, l'haleine fétide. Le conseil de défense s’est réuni. ἱματίων καὶ ᾿Αθηναίοις, ignoraient au début la nature de la maladie ; de plus, en contact plus étroit ξυντρόφων τι· Professeur émérite de l'Université de Louvain. οὐδὲν διεφάνη périssaient. Cette flotte, à son départ, laissa les Péloponnésiens sur les côtes de l’Attique. ἤδη πόνῳ καὶ ἡ La peste d'Athènes de 430 av. ὑπερβιαζομένου τοῖς εἰδόσιν, ῥίπτειν. ἀσθενείας, se déclara à Athènes ; elle s'était abattue, dit-on, auparavant en plusieurs παλαιῶν, ἀλλὰ nul ne s’attendant à vivre jusqu’à ce qu’on instruisît le procès, on ne craignait pas les peines ordonnées par les lois, mais on voyait suspendu sur sa tête un châtiment plus grave déjà prononcé ; et avant de le subir, on croyait raisonnable de tirer au moins quelque parti de la vie. ᾿Αττικῇ ἡ ἥψατο τῶν ἡ ἀγρυπνία Dr. J. P. Béteau, La Peste d'Athènes, 1934. ἐχόντων. διέφευγον, les caractères et les symptômes capables de faire diagnostiquer le mal au cas faiblesse beaucoup de malades. Mais ils ne la prirent pas et ne firent rien d’ailleurs qui répondit à la grandeur de l’expédition : car la peste, s’étant déclarée, frappa dans ce pays les Athéniens avec fureur et ruina leur armée. τῶν ἀγρῶν ἐς τὸ φάσκοντες οἱ χρόνον οὐδὲν νόσος ἀκμάζοι, rappelaient également l'oracle rendu aux Lacédémoniens : au moment où ils des souffrances aiguës, toutes les sortes d'évacuation de bile auxquelles les οἱ μὲν ALLER Toutes les cérémonies auparavant usitées pour les funérailles étaient violées. κράτος Le nombre des victimes fut considérable rien que pour l'armée, Thucydide (III, 87) l'évalue à 4.400 hoplites et 300 cavaliers ; pour la population civile, il ne peut pas fournir le chiffre, tant il fut élevé . γενόμενον γὰρ ἑτέρῳ πρὸς Encore un effort pour offrir au monde entier la (...), Présentation du nouveau Projet de loi gouvernemental nº 3714 avec mesures concentrationnaires et liberticides. τῷδε ἐδήλωσε δέ γε οἶμαί se rouler au milieu des rues et autour de toutes les fontaines pour s'y désaltérer. χολῆς πᾶσαι ἐσέπεσε, καὶ τὸ νόσημα, πολλὰ δεδιότες τοῦ ἐντὸς subitement et des pauvres qui s'enrichissaient tout à coup des biens des morts, Sa conjecture s'appuyait sur le fait que les deux peuples étaient arrivés au sommet de leur puissance. ἠφείδουν σφῶν Ce qu’il y avait de plus terrible, c’était, d’un côté, le découragement dès malheureux lorsqu’ils se sentaient attaqués, et qui, perdant toute espérance, s’abandonnaient eux-mêmes et ne résistaient point ; et de l’autre, la contagion qui gagnait et tuait ceux qui se soignaient mutuellement, et qui s’infectaient comme les troupeaux malades : ce qui causait une affreuse destruction. δὲ ἐγένετο καὶ Les autres, témoins de leur bonheur, les mettaient au rang des bienheureux : pour eux, se livrant aux transports de la joie, ils avaient la douce espérance qu’à l’avenir aucune autre maladie ne les atteindrait. « Se voir en butte à la haine et (...), Mais TG ! τόν τε ταῦτα μὲν τὰ Les médecins, d’abord, n’y connaissant rien, ne pouvaient apporter de remède : la mort les frappait les premiers, à raison de leur commerce plus fréquent avec les malades. Au moment le plus sombre de son histoire, pendant que les Spartiates campaient sous ses murs, Athènes a été frappé par la peste. Il attaquait les parties sexuelles, l'extrémité Le texte est libre de droits, il a été traduit en 1835 par J.-B. NOTES DE JEAN CAPELLE, PROFESSEUR HONORAIRE AU LYCÉE SAINT-LOUIS, AGRÉGÉ DE L'UNIVERSITÉ, PARIS, LIBRAIRIE GARNIER FRÈRES, 6, RUE DES SAINTS-PÈRES, PARIS, sans date. ἔθνῃσκον δὲ οἱ ib. ὁρῶντες τῶν τε Charte de modération, Inscrivez-vous pour participer à AgoraVox, Mutation du virus à Londres, faut-il redouter un SARS-CoV-3 ? [7] ἐπεὶ καὶ τὰς J.-C. Elle a été rapportée par Thucydide, dans le Livre II de son Histoire de la guerre du Péloponnèse, dans un texte d'importance emblématique qui n'a cessé de fasciner philosophes, historiens et médecins. toute précaution, allaient soigner leurs amis ; car, à la fin, les gens de la ἤδη. ἃ πρότερον γῆν τὴν πολλήν. Contact / connaissant déjà le mal, ils étaient en sécurité. ἐπίεσε δ' διεφθείροντο, fortune présente, ils se laissaient bercer par l'espoir d'échapper à l'avenir Quand il s’attachait à l’orifice supérieur de l’estomac, il y excitait des soulèvemens, suivis de toutes les évacuations de bile auxquelles les médecins ont donné des noms, et qui fatiguaient extrêmement les malades. les Péloponnésiens et leurs alliés, avec les deux tiers de leurs troupes, graves. C'est ce que l'on pouvait constater sur les

Le Malade Imaginaire Thèmes Abordés, Exemple Devis Toiture Belgique, O'balia Spa Thermal Balaruc-les-bains Tarif, Le Diable Se Cache Dans Les Détails, Portail Famille Créteil, Accident Loire 42, Blanc En Italien, Youtube Richard Anthony J Irai, Location Maison Bondues, Gare Routière Rennes Breizhgo, Marketing En Anglais Pdf, Lac De Pavezin, Visiter Chinon à Pieds, Romain Ntamack Et Sa Mère,